Maître Ding Dahong

Maître Ding Dahong.

Né en 1937, le 22 septembre, il pratique dès le plus jeune âge le Wu Shu et notamment le Xing Yiquan jusqu'à sa rencontre avec le Taiji vers 18 ans. dans l'année 1955, Il croise un jour un homme mûr avec une belle barbe blanche qui lui fait croire à l'apparition d'un immortel taoïste. Il se décide à le suivre et découvre qu'il est le directeur d'une clinique à Bompu (3h de route depuis Hefei, capitale de la province Anhui). Par la suite il découvre également qu'il s'appelle Dai Yetao et qu'il est un médecin traditionnel et maître de Qi Gong, connu en Chine pour avoir mis au point un Qi Gong spécifique des 5 Animaux. De plus il a été élève de Yang Chengfu mort prématurément en 1936 et petit fils du patriarche qui donnera le nom au style le plus réputé dans le monde, le style de la famille Yang du Taiji Quan. Maître Ding le supplie de l'accepter comme élève et Maître Dai accepte et commence ainsi à lui enseigner le Taiji Quan de la famille Yang, le Qi Gong et le Tui Na (massage traditionnel) pendant environ une dizaine d'années jusqu'à ce que son travail de médecin lui fasse quitter cette région. À la fin des années 60, en pleine révolution culturelle il rencontre son maître de style Chen, Tian Xiuchen (1917-1984) disciple du célèbre Chen Fake (1887-1957) lequel enseigna le Taiji Quan de la famille Chen à partir de 1928 et ce jusqu'à sa disparition dans la capitale Beijing. Maître Ding Dahong devient disciple de Tian Xiuchen et apprend de lui avant que les camps de travail sous Mao Zetong ruinent totalement sa santé. Les seuls documents filmés de ce grand maître apparaissent après la révolution culturelle vers la fin des années 70 avec un homme amoindri qui peut tout juste marcher. Il enseignera malgrè tout jusqu'au dernier moment son art et notamment à ses neveux, Tian Qiutian, Tian Qiu Mao et Tian Qiuxin. Maître Ding, issu d'une famille aristocratique est classé aussi dans les intellectuels et se retrouve aussi pendant cette période dite de la révolution culturelle (1966-1976), dans les camps de travail. il continue malgré tout son entraînement en cachette avant et après les 11h de travail quotidien passées dans une chaîne de montage. Depuis son plus jeune âge il a soif de connaissances et étudie de ce fait tous les classiques chinois comme la littérature Française, Allemande, Italienne, Espagnole et Anglaise.

Style Yang de Taiji Quan, tradition pure et transmission inchangée - Maître Yang Chengfu - 1938, Maître Ding Dahong - 2010

Style Yang Traditionnel - 85/108